Revue test des carnets « Organic Cocoon » (review)

Je cherche un nouveau carnet pour tenter une nouvelle méthode dont j’ai entendu parler à répétition sans jamais la tester. C’était vraiment un drôle de timing pour moi de gagner le 1er giveaway de ma vie exactement à ce moment-là ! En effet, « Organic Cocoon« , une marque française (dommage pour moi le nom en anglais une fois de plus…) écologique et vegan, qui vend essentiellement des bougies parfumées naturelles. Récemment, elle s’est lancée dans l’aventure de mettre au point une gamme de carnets écolo réalisés avec du papier français recyclé, en collaboration avec Marie Bourdon (@Tribulations Marie).

Un petit préambule

Soyons honnête, je ne suis pas sûre que j’aurais testé la marque si je n’avais pas gagné le giveaway. Mais quand je m’en suis rendue compte, je me suis arrêtée quelques instants pour méditer sur la question. Et je me suis rendue compte qu’en fait j’étais face à un problème d’a priori et de clichés. En effet, par le passé j’ai eu de mauvaises expériences avec des carnets dits « écologiques » ou « recyclés ». Du coup, l’image que j’avais des produits de ce type de papeterie était restée mauvaise, qu’on se le dise. Peut-être qu’à l’époque on était factuellement moins bon en termes de connaissances et techniques écologiques ? Je ne m’étais pas arrêtée pour me dire que peut-être on faisait mieux aujourd’hui (à moins d’avoir un exemple sous les yeux, s’entend ; mais là il s’agissait de regarder sur Internet). En tout cas, avant papier recyclé rimait avec :

  • papier grisâtre (= donne un côté terne / morose)
  • papier non lisse ou granuleux (= ça fait des bosses détestables pour écrire)
  • papier très absorbant, impossible à utiliser avec des stylos à encre ou des plumes (= l’encre s’étale en étoile sur la page, ou transperce la page)
  • impressions (couverture ou lignes) de mauvaises qualités, un peu « passée » ou qui s’effacent rapidement (= la durée de vie du carnet est basse)

Ce que j’avais vu sur le compte instagram d’Organic Cocoon me plaisait beaucoup en revanche. Non seulement j’avais adoré les 3 couvertures de Marie, mais la qualité de l’image de couverture avait l’air vraiment bonne. Comme la gamme venait d’être lancée, j’allais difficilement trouver des reviews sur leurs nouveaux carnets… Or là, l’occasion m’a été littéralement donnée. Je suis ravie de me remettre un peu en question et d’explorer une marque éthique !

Or comme j’ai connu énormément de passionné de carnets dans ma vie, je me suis dit que c’était l’occasion de présenter en photos, et en mots ! Après tout, ma spécialité c’est bien les reviews qui pensent aux petits détails.

Les carnets d’Organic Cocoon en revue (review)

Aujourd’hui je manque de temps, alors je vais faire ça de façon assez simple.

Voici le modèle que j’ai reçu : petit carnet aquarelle au format 10,5 x 15 cm

Les informations de base (officielles) :

  • « Made in France » (voir plus bas).
  • Imprimé par notre partenaire en Région Parisienne pour une démarche locale.
  • Encres végétales.
  • Papier 300g /m2 couché mat recyclé et recyclable certifié PEFC et Imprim’vert.
  • Intérieur en papier 90g vierge non ligné.
  • Couture Singer.
  • Prix : 12,50 euros.

Deux petits manques à mon avis :

  • les passionnés d’écriture et de carnets aiment généralement savoir le nombre de pages qui leur est offert dans un carnet, ça peut faire la différence entre les marques, modèles, etc. Je pense qu’il serait utile d’indiquer sur le site, voire au dos du carnet, le nombre total de pages.
  • J’adorerais vraiment que le site propose un encart d’informations sur ce que signifie « encres végétales ». Si c’est la même composition que pour leurs dépliants et cartes de visite, ça serait bien de le dire malgré tout (ou de renvoyer vers la page).

Les petits moins :

  • La couverture du carnet assez fragile

En effet, je crois qu’un tel carnet devra rester dans un tiroir ou sur un bureau à la maison. La couverture est fragile. Je crains pour les coins, mais ce qui m’a déjà mis la puce à l’oreille c’est la tranche : le haut ou le bas menace de se déchirer déjà (voir photo). Je ne suis pas sûre de ce qui pourrait être fait sur ce point, si la qualité de la couverture pourrait être renforcée ou pas. Maintenant, il y a plein de petits carnets (non éthiques) à la ventre partout qui ont le même problème de qualité. A voir.


  • La reliure, probablement fragile

Combien de temps va tenir la couture ? C’est la première pense qui m’a sauté aux yeux quand j’ai ouvert le premier carnet pour voir. C’est beau, c’est propre, mais ça n’a pas l’air très résistant.

  • A mon avis le prix sera dissuasif

Beaucoup de gens ne se permettent pas d’acheter un petit bloc de papier à dessin à 12,5 euros (à moins qu’il ne fasse BEAUCOUP de pages?). On vise plutôt les 6 euros en moyenne, je crois. Alors, oui, lui est petit et portatif, avec une jolie couverture, et une reliure cousue plutôt qu’une spirale. Mais je suppose que les gens privilégieront le côté pratique et économique plutôt que l’esthétique. A voir ? Il faudrait plutôt le comparer avec d’autres gammes écologiques (et françaises ?).

Les plus ! Tout ce que j’aime

Commençons par le plus simple. A la réception du paquet, j’ai été vraiment très heureuse. Tous mes petits clichés ont volé en éclat dans mon esprit naïf. XD Oui c’est écologique, mais non ça n’est pas de piètre qualité !

  • Les illustrations de couverture

Je le mentionne en premier, c’est comme ça que j’ai découvert la marque et le giveaway après tout. Grâce aux aquarelles de Marie Bourdon. J’ai beaucoup aimé ces 3 propositions. C’est délicat et relaxant. Bien que, comme je l’avais commenté sur leur page, l’illustration avec la couronne de fleurs soit un peu trop générique, maintenant que les couronnes sont très à la mode, et donc moins originales, j’ai aimé. Ça reste un motif épuré, déclinable à l’infini. Il me semble d’ailleurs que c’est tout un travail de réaliser des « motifs » (terme technique pour le design), car ils doivent être lisibles et épurés, tout en étant suggestif. Ca demande de savoir beaucoup simplifier, pour ne pas noyer l’oeil, tout en le dirigeant, etc. C’est un joli pari pour Marie de ce côté.

l’avais commenté directement sur leur page,

  • L’impression

On a de belles couleurs, vraiment, et le motif est respecté. Qu’est-ce que j’entends par là ? Et bien le tracé de l’impression est précis, et non flou ou « passé » comme cela a pu être le cas (sur d’autres carnets « écolo ») dans le passé.

  • La texture du papier

Je pense qu’il y a plusieurs types de profils chez les amateurs de carnets, dont une partie plus utilitaire et pragmatique. Personnellement, (malheureusement?) je fais plutôt partie de la team fétichiste. x) Pour moi toutes les textures que j’ai sous les mains comptent quand je tiens un carnet (et aussi les odeurs, mais peut-être un peu moins). Du coup, je ressens tout de suite sous les doigts si le papier est très fin, trop rêche, … Y a un toucher particulier (et même un son d’ailleurs), une légèreté ou non, une douceur, etc. Le papier de chez Organic Cocoon est juste tellement agréable ! La texture est pulpeuse ou duveteuse, si je devais résumer à un seul mot. Ca n’est pas seulement doux, c’est également une forme d’épaisseur, de densité du papier. La couverture est évidemment plus rigide, un peu plus épaisse aussi probablement, mais on y retrouve la même douceur. Je passe et je repasse la main constamment.

  • Le grammage du papier

Étant donné ma passion pour le stylo plume et la calligraphie, pour moi la qualité du papier est très importante. Rien ne m’exaspère plus que d’écrire une jolie page, de la tourner, et de voir que toute l’encre a été absorbée par le papier et qu’on voit tout de l’autre côté… Pour moi c’est un non catégorique niveau écriture et carnet. Je suis un bébé dans le milieu de l’aquarelle, et je pense que j’aurais énormément de mal à oser peindre dans le carnet. L’idée serait d’essayer, vue que l’occasion m’a été offerte ! Sortir de ma zone de confort, oser peindre dans ce petit format de poche, arrêter d’avoir peur de « souiller » un si beau carnet, etc….

Par contre, ce qui m’est venue à l’idée tout de suite, c’était de tester le carnet en calligraphie, vu que ça je sais le faire, je peux oser. Du coup, ni une, ni deux, j’ai testé la première page avec un stylo plume et une encre foncée, pour voir si l’encre allait transpercer ou non. Et bien le pari est tenu, on ne voit pratiquement rien ! Donc la qualité du papier annoncée est promesse tenue ! Je suppose qu’à l’aquarelle se posera la question du « gondolage » du papier, que je n’ai pas en écriture / calligraphie, mais le papier devrait bien résister je pense. Du coup pour moi c’est un grand oui ! Plaisant à regarder et à toucher sous la main, il est lisse et plaisant pour écrire aussi. Je pourrais avoir l’esprit tranquille pour y écrire des citations, des affirmations, et peut-être tenter quelques mandalas également.


Je vais donc avoir plaisir utiliser ces beaux carnets dans les mois à venir !

Publicités

Le Bullet Journal revisité

Étant donné la masse d’informations et de projets que je traite, je cherche depuis peu, j’expérimente, des tas de méthodes, pour réussir à supprimer des mauvaises routines, à en installer d’autres. J’ai trouvé cet article qui m’a vraiment fait quelque chose. J’ai découvert qu’au final, j’avais une façon chaotique, mais logique, de m’organiser, qui existe déjà sous le nom de « bullet journal ». Jusqu’ici j’ai eu une version informatique complexe via Evernote, mais j’aime toujours autant le papier, et surtout, l’idée d’écrire, et de dessiner, donc je me demande si je ne peux pas faire mieux, optimiser tout ça, en ayant aussi une version papier. J’ai créé un nouveau tableau sur Pinterest pour rassembler à la fois des astuces graphiques et des articles de présentation. En tout cas, pour booster ma créativité, mes projets, et mon efficacité, je vais au moins tenter de renforcer ma méthode actuelle. C’est tellement proche de ce que je fais déjà, j’ai vraiment l’impression que ça serait la souplesse parfaite, avec des tonnes d’inspiration à trouver dans mon coin, et en fouillant sur le net. (c’est visiblement TRES à la mode)

Le canapé vert

Ne vous êtes-vous jamais senti limité par votre agenda ou votre semainier de bureau..?

Parlons du Bullet Journal ! Je vais commencer par vous expliquer les grandes lignes de ce concept et vous proposer quelques liens très utiles pour creuser la question, puis je vous expliquerais pourquoi et comment j’ai revisité le Bullet Journal. C’est parti !

Inventé par un designer de Brooklyn, le Bullet Journal est un système d’organisation efficace et complet. En effet, la méthode du Bullet Journal (ou BuJo pour les intimes) permet de regrouper avec clarté et précision tous vos centres d’intérêts & vos obligations dans un seul et même carnet.

Voir l’article original 1 059 mots de plus

Carnets de Yule

La petite malheureuse, qui a couru les magasins pour trouver ces précieux pour éviter les frais de port, et qui est revenue bredouille, ne l’est plus ! Les papas Yule ont pensé à elle…

Et après avoir couru vainement bien des magasins… le hasard a mis sur ma route un des carnets manquants :

Notebooks en folie….

La passion n’est carnet ne m’a jamais quittée, même quand j’étais en panne sèche… je les garde très précieusement. Voici une première partie.

Un magnifique coffret de 3 petits cahiers A5. Projet d’écriture personnel.

Un magnifique carnet/cahier à motif ottoman, ligné. Vide actuellement.

Petit carnet PaperBlank inédit en France ! (vient de Montréal) Ligné, je ne sais pas encore quoi mettre dedans… Il prendra peut-être plus tard le relais de mon carnet de poche.

Zapbook ! Enfin un carnet entièrement recylé et de bonne qualité ! Il me suit partout littéralement, toujours dans le sac ou la poche, et je le remplis à longueur de temps ! Mon brainstorming…

Un grand cahier A5 couverture très rigide de chez PaperBlank, pour rédiger. Un petit carnet de poche « dévidoir » mots/gribouillis.