Papier, encre, stylo un jour – toujours !

Je n’arrive plus à poster des nouvelles régulières ici, bien que ça me chagrine, mais je continue mes explorations créatives.

Après m’être demandée longtemps qu’elles allaient être les encres en pot que j’allais acheter pour ma pratique d’écriture, j’ai finalement craqué sur cette marquée française, J. Herbin. A côté de cela, je teste une traditionnelle Parker noire, et je viens juste d’acquérir une encre américaine (Noodler – « Squeteague » ici). Pour ceux qui ne me connaissent pas, elles servent à tout 😉 J’utilise énormément le stylo plume, et ce d’autant plus que je m’y remets depuis une bonne année. J’écris des lettres, je fais des cartes de voeux, j’écris des tas de journaux personnels, mon « bullet journal » utilise aussi du stylo plume, parfois je dessine avec ces encres et à la plume, j’écris dans mes différents journaux de tarots / cartes….  Bref, que du fun ! ^^

Enregistrer

Nouveau matériel pour un renouveau créatif !

Décidément cet enchaînement des saisons est pour moi très brutal cette année. Il reflète complètement mes bouleversements intérieurs, mes hauts et mes bas, et mes éclatements successifs, entre le 1er février qui avait été une purification étrange, progressive, et maintenant le printemps, qui freinait des 4 fers pour arriver, et qui éclate tout d’un coup comme un feu d’artifice… Je suis heureuse que certaines choses et certaines personnes aient été sur ma route pour m’y aider, car on dirait vraiment que beaucoup de choses profondes se débloquent, ça vient du fond de mon être, pour une transformation personnelle intense. La date du printemps est toujours hautement symbolique, mais cette année elle a pris tout son sens pour moi ! Vraiment, une enième renaissance personnelle, que j’espère un nouveau cap important à dépasser pour ne plus y revenir du tout, une forme d’accouchement personnel à bien des niveaux, une maturité un peu plus approfondie… c’est vaste, très vaste. Et quoi de mieux pour célébrer ceci qu’une exploration de la matière ?

Deux nouvelles techniques grâce à une rencontre dont je parlerai plus tard : les encres et le pastel sec. Et avec cela, non seulement je relance ma créativité personnelle et mes explorations, mais je vais aussi explorer le mandala, et finalement, cela va sûrement nourrir la renaissance des projets personnels créatifs. Et je vous le dis d’avance, au cas où vous n’auriez pas déjà deviné, ça sera bien évidemment mes techniques d’exploration pour le Printemps Créateur !

Je pense aussi, plus tard, ou en même temps, reprendre le pastel gras, car j’ai un retrouve fulgurant de la présence des sens dans ma vie et ma spiritualité, donc dans ma créativité aussi. C’est instinctif et primal, j’ai besoin de l’odeur, j’ai besoin des couleurs, et surtout, j’ai besoin des textures. Sur la feuille, le rapport feuille-outil, sur mes doigts…. Mais le temps, ha le temps… on verra !