InCoWriMo ? Un nouveau challenge

Je me balade depuis plusieurs mois dans la communauté des adorateurs d’écriture, de stylos plumes, de carnets etc, et je découvre de nouvelles choses. Ce qui est retenu mon attention ce mois-ici c’était ce sigle mystérieux qui ressemble au « NaNoWriMo » (challenge d’écriture international ayant lieu tous les ans au mois de novembre).

Le « InCoWriMo » signifie : « the International Correspondence Writing Month« , autrement dit, le mois international de la correspondance ! Évidemment, j’ai trouvé l’idée géniale… Toute l’année je cherche à garder des occasions d’écrire à la main, même juste une petite lettre courte, pour des fêtes, des anniversaires, des remerciements… Malheureusement on ne trouve plus facilement des gens qui aiment entretenir des correspondances, et encore moins écrites, ce qui fait que je me sens réduite dans mes essais, parce que j’aimerais qu’il existe une circulation du phénomène. Je ne pense clairement pas avoir la force et le temps de réaliser le challenge dans ses critères d’origine (= une lettre tous les jours du mois), parce que j’ai d’autres priorités, mais en envoyer quelques unes me plairait bien. J’ai déjà quelques destinataires certains, mais je pensais à rendre la chose éventuellement plus « fun »…

Est-ce que parmi vous certains seraient intéressés pour participer à ce défi ? Même juste une lettre par semaine ? Est-ce que certains d’entre vous aimeraient pratiquer un échange de lettre avec moi ?

Pour aller plus loin, de nombreux bloggers et sites proposent des articles introductifs avec des idées, comme Boho Berry :

  • Ecrire à des malades dans les hôpitaux
  • Ecrire à des enfants dans les hôpitaux
  • Ecrire à des soldats
  • Ecrire à des inconnus
  • Utiliser de nombreux réseaux/sites qui regroupent des adorateurs de correspondances
  • Il y a évidemment des hastags pour se retrouver sur les réseaux sociaux : #incowrimo #incowrimo2017 (etc.)
  • Surfer sur Pinterest et instagram avec les hashtags et mots clés pour trouver des astuces, des idées, des tutoriels…

 

Publicités

Papier, encre, stylo un jour – toujours !

Je n’arrive plus à poster des nouvelles régulières ici, bien que ça me chagrine, mais je continue mes explorations créatives.

Après m’être demandée longtemps qu’elles allaient être les encres en pot que j’allais acheter pour ma pratique d’écriture, j’ai finalement craqué sur cette marquée française, J. Herbin. A côté de cela, je teste une traditionnelle Parker noire, et je viens juste d’acquérir une encre américaine (Noodler – « Squeteague » ici). Pour ceux qui ne me connaissent pas, elles servent à tout 😉 J’utilise énormément le stylo plume, et ce d’autant plus que je m’y remets depuis une bonne année. J’écris des lettres, je fais des cartes de voeux, j’écris des tas de journaux personnels, mon « bullet journal » utilise aussi du stylo plume, parfois je dessine avec ces encres et à la plume, j’écris dans mes différents journaux de tarots / cartes….  Bref, que du fun ! ^^

Enregistrer

Retour à la table d’écriture…

Quelle drôle de sensation ! Me voici, enfin, après tant de temps à repousser l’échange, à minauder, à préparer, j’ai réussi à organiser ma première séance de calligraphie à la maison…. après 5 ou 6 ans d’arrêt complet.

Ma table de travail

L’odeur de la résine qui fond dans l’eau, ce moment de préparation des outils, c’est tellement ancré en moi, tout remonte d’un seul coup avec ses sensations…

Alors oui, j’ai fait plein de pâtés, j’étais beaucoup trop vive, des traits flous, des angles qui bougent tout le temps, mais je voulais juste profiter de mon encre de chine et m’élancer, tenter des tracés, des lettres, des mots, des phrases…. et des compositions. Le tout rapidement, de façon très brouillonne, mais ça fait rien, juste pour arrêter de reculer et reprendre la pratique.

Et puis du coup, voilà, l’idée m’est venue, je vais tenter d’explorer un peu les chemins de lumière avec ce médium là. Mes cagettes et mon encre de chine. Ma « jachère » est prête. ^^ (Edit: maintenant publiée) Et j’ai quelques idées pour la suite. Des illustrations de mots et de phrases, et puis quelques « posters » positifs à recopier pour m’éclater, de belles poésies de mes fétiches… L’univers à explorer est sans fin ! Et puis progressivement, reprendre mes pinceaux en poils de chèvre, dessiner des fleurs de prunier, des bambous… mélanger le tout. Je crois qu’il y a beaucoup à faire ! Étrangement, la seule ombre au tableau c’est que jai peur de le faire.

Mais pour l’instant je vais me contenter de dire que je fais des gammes, que je m’éclate et puis c’est tout. Parce que sinon je vais vite reprendre le cercle vicieux de la calligraphie : déchirer sa feuille à la moindre imperfection… Alors flûte ! Vive l’imperfection !