Retour aux couleurs !

Je me sens assez coupable car au final je ne vous ai pas montré les résultats de mon printemps créateur autre le mala personnel qui en est sorti…. Mais la créativité est partout depuis le printemps. Je n’ai pas suivi la route du partage simplement, gardant mes petites choses pour moi, jugeant qu’elles n’ont souvent pas grand intérêt. J’ai enfin terminer le tissage qui attendait depuis cet hiver. J’ai exploré avec les quelques idées, j’ai repris l’écriture assez concrètement, mes journaux, quelques projets, idées, brouillons… Et puis j’explore la couleur, je retourne aux mandalas qui me sont chers, et probablement au journal créatif aussi pour éclaircir quelques questions épineuses. En tout cas, j’ai envie de crayonner, crayonner, crayonner. Voire même me remettre à tenter du figuratif. Pour l’instant l’aquarelle et l’acrylique sont en attente, tout comme la broderie, la couture et le tricot. Et la sculpture, ahaha, on y va doucement.

Mais je me suis fait un petit plaisir lors d’une promotion, pour m’encourager à continuer. J’ai acheté une nouvelle boîte de crayon pour tenter d’approfondir tout ça. En réflexion sur de nouvelles compositions.

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Un atelier de mandala sur Paris

Un magnifique atelier auquel j’ai eu la chance d’assister il y a deux ans ! Je recommande pour les gens qui habitent ou qui sont de passage à Paris, mais je vous invite surtout à vous tenir au courant des activités de Sandrine qui se déplace ailleurs en France pour d’autres ateliers ou pour des festivals.

Valiel sur la Voie des Dieux

Quelques mots d’introduction

Bien que l’on en fasse un cliché vulgaire, Paris peut représenter une aventure au quotidien quand on a le temps d’errer un peu. Tout bouge, tout change très vite. La ville n’est pas aussi grande que ses concurrentes dans le monde, mais elle est tellement concentrée et dense qu’on peut facilement s’y perdre : on trouve de tout, et chaque amateur doit déblayer le terrain pour trouver les boutiques, les galeries, les cafés, etc, de sa préférence. De l’art, du sport, des disciplines alternatives, des soins, du rétro, du rock, … Mais même dans chaque domaine, il y a tellement de tout que pour trouver les lieux de son choix, ça reste peu évident ! Un peu comme une aiguille dans une botte de foin à mon goût. En jeune parisienne (je n’habite pas là depuis très longtemps), j’ai adopté pour l’instant le hasard pour guider mes pas, et…

View original post 2 252 mots de plus

Threshold

Des pensées constructives pour la nouvelle année. Un énième moment de bilan sur soi, son parcours, son évolution, les acquis, les erreurs… Et la gratitude.

559785_488626917868601_668929178_n

When One Door Closes…

In a few days, we will cross an invisible threshold between this year and next. A door will open to 2014, and shut tight on this tumultuous year. However, all the troubles and all the joys we have will cross over with us. The construct of linear time, will draw a line at the edge of a chasm, causing each one of us to take a leap of faith, and go sailing (or flailing) into the new. But wherever we go, we take all that is us, with us.

It has been a year of extremes. Great highs and horrible lows. Losses piled up, mocking me and my eternally raw (but still open) heart. Victories that bloomed and multiplied. Anger and sadness. Grief and pain. Long sought achievements and terrible mistakes.

Through it all — through the highs and lows — I’ve remained conscious of…

View original post 898 mots de plus

Le temps du lièvre et des étoiles….

Une belle image, un instant que je trouve marqué, bien représentatif d’une transition de saison. Je suis de plus sensible à ce passage à Mars, et donc je me réconcilie étrangement avec mon anniversaire ! Cette charnière équinoxe… je crois que je pourrais dans les années à venir construire un véritable rituel de passage pour mettre à profit ces énergies. J’ai l’impression de me mettre à l’unisson.

« The Love of Stars »

La petite histoire de Karen :

« I want to sleep in starry meadows where the hare runs wild as the wind. With a lace pillow of clover petals, thistledown and tom thumb I will lay my head down low, shaded by umbelliferae.  Beside the wild thyme stems and stalks I will dream where the mice and beetles dream. And when the darkness falls glow worm will be my lighted lamp.  Soft rustle of grass sings my lullaby and high above when I stir, the ancient constellations kiss my drowsy eyelashes with stardust. »