Qu’écrire ?

Une phrase que l’on peut trouver à bien des endroits sur le net…

Write what you love to read

(a) Série d’articles sur la créativité

(mise à jour!)

Je me permets ici de faire un article condensé et vous renvoyer plutôt vers des liens. Lune a entrepris de poster des traductions personnelles et des extraits très intéressants sur son blog, et je me dis que cela pourra intéresser les voyageurs qui s’arrêtent ici.

Relaxation et créativité (traduction d’un extrait de Cathy A. Malchiodi)

S’immerger dans le flow (traduction d’un extrait de Cathy A. Malchiodi)

Mandalas : réalisation d’images spontanées à l’intérieur d’un cercle (traduction d’un extrait de Cathy A. Malchiodi)

Le cycle et la créativité (témoignage + extrait d’Anne Marie Jobin)

Les origines du journal créatif (traduction d’un extrait de Lucia Capacchione)

Tenir un journal créatif (traduction d’un extrait de Lucia Capacchione)

Les formes du journal créatif (traduction d’un extrait de Lucia Capacchione)

Utilisations du journal créatif (traduction d’un extrait de Lucia Capacchione)

Spontanéité (traduction d’un extrait de Lucia Capacchione)

Honnêteté et intimité (traduction d’un extrait de Lucia Capacchione)

Se préparer : se relaxer avant d’utiliser son journal (traduction d’un extrait de Lucia Capacchione)

Merci à Lune !

Tenir un journal

Tenir un journal est une des astuces créatives les plus connues, et pourtant souvent laissée de côté. En réalité c’est un processus accessible à tous niveau coût, et aussi niveau temps. C’est une pratique entièrement à portée de mains. Et je trouve qu’elle offre des résultats très convaincants. C’est essentiel aux personnes qui écrivent, mais cela joue aussi pour la créativité en général. C’est une écoute de soi, une recherche en profondeur.

Côté définition par contre, on se rend vite compte que c’est un peu plus fou. Il y a de nombreuses sortes de journaux :

  • Le journal intime : il permet de parler du quotidien, de déverser toutes nos émotions brutes, positives ou négatives. C’est le dévidoir, un peu comme les « pages du matin » si je me souviens bien.
  • Le journal (tout court) : pour moi c’est le plus important. Le journal d’écriture est celui où l’on applique sa réflexion. Il ne s’agit pas tellement de dévider son quotidien, mais plus de prendre du recul sur soi et sur sa vie. On parle des choses qui nous sont arrivées dans la journée, dans la mesure où elles ont été le point de départ d’une réflexion. On parle aussi de soi, de sa créativité, de ses problèmes… et avoir le temps on se rend compte que cette mise à nu, cette sincérité, produit des réponses très concrètes à nos interrogations et à nos problèmes. C’est aussi une forme d’expérimentation
  • Le journal créatif : même dans cette catégorie on peut faire beaucoup de distinctions. Pour moi le journal créatif est un journal dévidoir, mais il est aussi et surtout un gros lâcher prise créatif. Ecriture graphique, textures, mélanges… on expulse nos émotions et nos idées de façons brutes en panachant les techniques. Mais Lune avait elle-même apporté une batterie de définitions personnelles en réfléchissant sur le sujet. [EDIT!] Nouvelle traduction de Lune sur le sujet.
  • Mais on trouve aussi des journaux « positifs » (pensée positive), des journaux de gratitude, des journaux méditatifs…

Le livre que j’avais évoqué il y a plusieurs mois « Writing Down Your Soul » est également une réflexion sur ce sujet. Vous pouvez lire le début sur google books, et vous découvrirez à la fois l’expérience passionnante de l’auteur et la définition qu’elle donne. Elle montre très bien la façon que l’on a au premier abord de « blablater », expulser certaines toxines, et ensuite cela se transforme en réflexion sur la vie… puis on trouve des trésors : on trouve sa voix, on trouve des réponses, on se redécouvre, on trouve nos forces… c’est une rencontre avec le soi le plus profond, et cela peut aider également les artistes dans la quête de l’enfant intérieur (entre autres). C’est vraiment un cadeau que l’on se fait.

Voici des extraits en vrac d’un article sur le concept journal pour faire apporter des pistes de réflexions : il présente le journal comme un des meilleurs outils de développement personnel. (Dans la définition, il s’agit plus du journal intime dévidoir, mais il n’empêche que cela évoque les grands principes) Les parties soulignées sont de moi évidemment, j’ai choisi de mettre certains passages en évidence.

It is an extremely powerful activity — one that is beneficial as a daily pursuit. Through journaling, you can tap into your subconscious and your own inner wisdom. And frankly it’s our own wisdom that should serve as our highest guide. Who knows who you really are, what you want, and how to get there, any better than you do?

Through the process of journaling, you can peel back the layers of yourself by allowing the words from your soul to pour forth. It is truly transformative.

[…]

What exactly is journaling?

Journaling is a great way to get in touch with your inner self through writing. It’s a way to touch base and reconnect with your core – who you are beneath all of the “to dos” in your life. Journaling is a private space reserved only for you – your writing, your thoughts, your voice. When you write in your journal, you get to write down your raw emotions, uncensored thoughts, and figure out just how you feel about your life.

[…]

What are some of the benefits that a person can get from journaling?

  • Journaling helps you slow down and become more grounded. Journaling allows you the space to slow down and get in touch with your inner voice. We always have the answers – it’s just that we get so busy that the answers get buried underneath all of our multi-tasking.
  • It’s a form of meditation. You have to be present when you are journaling. You can’t be doing anything else – in that exact moment, you are writing. You are going within – you are getting in touch with that part of you who is so wise. You are allowing yourself to let go of everything else and just be right here. Your breathing slows down. Your shoulders loosen. Your head begins to clear. And you remember how wonderful a feeling this is – you remember how much you love being with yourself.
  • Writing prompt journals help guide you gently in a positive direction. For instance, they can help you remember what you’re grateful for; get clear about what you want, or set and keep your goals. They are also great tools when you’re going through a major life transition and need some guidance.

How should you go about it? Is there a good way to get into the habit of it?

  • Create a sacred space. I would definitely suggest creating a sacred space before you begin journaling – a place where you can write in private without distractions. It could be an entire room that you convert into your inner sanctum, or a comfy chair in your living room, the car while you are waiting to pick up your kids from school, on a park bench, or at a coffee shop. Anywhere that you feel you can be alone with your thoughts and be free to express them.
  • Start slowly. If you are just now starting a journaling practice, I would recommend starting slowly to set yourself up for success right from the start. You would be amazed at how much your life will improve simply by spending five minutes each day writing down what you are grateful for. It’s literally life changing!
  • Eliminate distractions. Be sure to let your loved ones know that you’ll be inaccessible for a little while. If there is a door to close, close it. Turn off your phone. Close your computer. This is your time, and you are worth giving your full attention to.
  • Breathe into it. If you sit down and center yourself before writing, your inner voice will step up and your pen will begin to move. It’s okay to close your eyes and write – this is a great technique to help your higher self step into the driver’s seat.
  • Get out of your own way. Be sure to let the words flow onto the page without judging them or censoring them. Journaling is a time to let it all out. Remember that this is just for you – only your eyes will see it. So feel safe putting the real you out there.

[…]

Petit carnet pour favoriser la simplicité et le lâcher prise

Voici une idée créative qui permet de dépasser certains blocages, d’aller vers plus de simplicité, une absence de pression etc.

En réalité, la question de l’origine des blocages créatifs est très psychologique, et assez sans fin/réponse… Car cela dépend des gens, cela dépend des difficiles… c’est très compliqué. Selon moi et bien d’autres personnes, il vaut donc mieux essayer de trouver une vague « définition » du problème, et ensuite comment concrètement y remédier. Le mieux c’est d’aller sur des choses TRES simples !

Personnellement j’avais commencé par un carnet très bête : je l’ai dédié à mon enfant intérieur (et encore, c’était après l’avoir commencé que je l’ai compris!). J’y écris toutes les pensées positives que je peux, les choses innocentes, les souhaits, et j’y inclus aussi les petits gribouillis. C’est histoire d’exprimer ce qui est en soi, surtout le positif, de ne chercher ni un résultat ni un but précis (surtout pas esthétique!). C’est le carnet où tu te pardonnes, ou tu apprends, ou tu découvres… Pas à pas, on construit des petits souhaits, on transmets des messages à son subconscient… c’est une façon très douce de mettre des énergies en branle, de retrouver des envies etc.

(insérer ma photo)

Voilà pour une idée très basique. Si vous souhaitez explorer d’autres concepts du type, vous pouvez chercher facilement avec google je pense les « pages du matin » (ou ‘morning pages’) de Julia Cameron. C’est similaire il me semble, mais je n’avais jamais eu d’infos précises sur ce sujet avant de commencer le mien, et je ne m’y étais pas intéressée car cela semblait très dévidoir intime. Ici je cherchais vraiment du positif et de quoi avancer.

Conseils pratiques pour lâcher prise

Voici un petit ajout que je prends le temps de faire sur le site afin que tout le monde puisse bien tomber dessus et en bénéficier.

Je rappelle que le principe des Chemins de Lumière est d’apprendre à lâcher prise créativement parlant. Si le but n’est pas de faire un dessin extraordinaire, ôtes-vous toute pression inutile. Et ne la déplacez pas ailleurs, comme par exemple sur le thème ! Chaque mot peut évoquer des millions choses à chaque personne, à vous de trouver juste un brin qui soit représentable. Comme je l’ai dit à Fred :“Quant au thème en lui-même, en fait il faut juste apprendre à lâcher complètement prise ! C’était un peu la difficulté de Faelle sur la semaine dernière je pense. Il faut s’amuser, ne pas se prendre trop au sérieux, pas essayer de voir quelque chose de particulier, ne pas s’accrocher au figuratif à tout prix… Allons dans la sensation : qu’est-ce que ce thème produit en moi ? Qu’est-ce qu’il m’évoque personnellement ? Quel sens du mot me parle ? qu’est-ce que je vois sans réfléchir ? etc.”

C’est une exploration intérieure, semblable à une introspection, ou semblable à une voyance d’ailleurs ! Prenez le temps de méditer, de penser à tout, puis à rien, puis de “convoquer” le thème… que se passe-t-il alors ? Qu’est-ce qui vous vient ? C’est votre vie personnelle, votre cheminement spirituel qui peut se dérouler. Par exemple pour ce cycle, mes dessins sont complètement psychologiques et profondément spirituels ! Ils indiquent ce qu’il se passe en ce moment pour moi, et la marche à suivre. Je pense même qu’ils me serviront à rédiger une méditation et un rituel très personnels ! Mais parfois ça n’est pas le  cas du tout, et ça n’est aucunement grave ! A ce moment là on est parti pour se faire plaisir et s’amuser. Le thème de vous inspire rien en soi ou en vous ? Même si c’est peu probable, que vous avez sûrement plutôt du mal à écouter, vous pouvez toujours prendre une autre voie : nous sommes dans un cycle créatif alors créer ! Prenez l’exercice au pied de la lettre, prenez le mot du thème, et voyez ce que matériellement, créativement, cela vous évoque. Quelles techniques, quelles types de représentations vous évoqueraient ce mot ? Ex: voyage, mystère etc. Imaginez quel genre de “tableau” pourrait vous évoquer ce mot. Et ainsi de suite.

Jamais ici vous ne serez bloqués par quoique ce soit. Détendez-vous, vous êtes libres en tout. Pas de continuité à toujours avoir dans ses dessins, pas de bonne ou mauvaise façon de prendre un thème… L I B E R T E !

J’espère que ce petit message vous éclairera un peu.