Printemps Créateur 2016 ?

Après tout je me dis, il n’est pas trop tard, ici au Québec il y a une logique vu que l’hiver se retire à peine, encore mordant. Le Printemps Créateur a toujours été voulu comme libre et ouvert, sans préparation, sans contraintes, il suffit juste de se lancer. Y aurait-il parmi vous des intéressés pour un Printemps Créateur groupé cette année ?

Pour rappel du principe, la page officielle ici. On se contente de représenter ce qui renaît, pousse, demande à grandir dans notre vie à ce moment de l’année en cours. Si tout semble à l’arrêt encore, on peut se demander quelles énergies, forces, projets auraient besoin de prendre place ou d’être nourris, pour remettre la machine en marche.

Pour une idée de deadline : je veux que ça soit le plus libéré possible, je pense que fin mai comme date butoire sera suffisamment éloignée.

Surtout, si vous avez l’impression de ne pas être inspirés ou de ne pas savoir quoi faire, venez commenter ici ou sur le groupe Facebook. Fixes-vous simplement un objectif simple :

  • Utilisez une technique avec laquelle vous êtes à l’aise
  • Ou au contraire, utilisez une technique qui vous attire mais que vous n’avez jamais testée
  • Partez d’un texte que vous aimez (roman, nouvelle, poème, article…) et représenter son énergie printanière
  • Découper une image qui vous inspire pour ce printemps, collez là au centre (ou ailleurs) sur un grand format (blanc ou autre), et prolongez-la
  • Essayez-vous au landart ?
  • Ouvrez-vous à toutes les techniques qui existent : sculpture, peinture, photographie, chanson, …

Participants potentiels  :

  • Valiel
  • Eulita
  • Vincent
  • Babette

Publicités

Utiliser les techniques que l’on connaît pour soi-même

Peut-être que c’est le printemps qui arrive, peut-être que simplement pour une fois j’ai un bon réflexe : je reconnais dans une période difficile des besoins, et des outils qui pourraient m’aider. Quoiqu’il en soit, ça fait plusieurs semaines que je repense à ce blog, aux énergies créatives que j’avais rassemblées autour, aux énergies créatives que j’aimerais remettre en place dans ma vie. La question du temps est cruciale, comme toujours. Réussir à modifier ses priorités, se donner du temps pour soi, pour croître, pratiquer, dans un quotidien très pris. Et s’y tenir, surtout, un peu tous les jours, tous les jours, trouver un rythme à soi qui soit régulier, mais pas étouffant. J’ai des envies de papiers, de pastels, de peinture… Je me vois en rêver la nuit, toucher avec les mains, palper les couleurs, les textures, sentir les odeurs… Mais je n’ai pas tout ça, vu que je suis loin de chez moi, pratiquement sans matériel, et qu’il faut que j’accumule le moins possible. Cependant, j’ai des crayons, il va falloir voir ce que je peux faire avec.

Pour l’instant, la période est surtout à l’écriture, depuis de nombreux mois en fait, mais les mains me démangent de faire quelque, de tracer, de créer. Les Chemins de lumière me manquent beaucoup, j’y songe, j’y songe, ça faisait un bien fou.

Mais en tout cas, j’essaie de renverser la machine, de sublimer certaines souffrances, et de transformer les affects ou les pensées en quelque chose de créatif. Je commence un nouveau projet, juste pour s’y mettre, juste pour accumuler des petites pierres, même si ça ne donne rien au bout du compte. Mais au moins essayer. Un nouveau carnet, on colorie vaguement la couverture, et on y dépose quelques traces pour la création d’un conte.