5e cycle, première semaine !

Pardon pour ce retard, j’ai été frappée d’une migraine foudroyante hier qui m’a complètement clouée…

Organisation, rappel : Je vous donne le premier thème de la semaine, vous pouvez laisser “poser” tant que vous voulez. Dessinez même samedi au besoin, et ensuite postez dimanche. Vous êtes libres ! On se retrouve tous dimanche, pour échanger nos créations photographiées, ainsi qu’un petit texte d’accompagnement : comment avez-vous pris la notion ? pourquoi avez-vous choisi telle technique (collage, dessin, aquarelle etc) ? qu’est-ce que vous avez voulu représenter ?

  • ceux qui ont un blog postent leur lien en commentaire sur cet article, et je m’occupe de tout mettre en page (Xael j’ai noté que tu postais sur DA)
  • si vous n’avez pas de blogs vous m’envoyez par email votre création et votre commentaire (valiel at laposte point net)

Voilà en bref ! Après avoir galéré un peu choisir 4 thèmes différents de d’habitude, voici le premier de la semaine à venir : Origines.

Pour ceux qui auraient quelques difficultés.

Soyez-vous, soyez créatifs !

————————

La participation de Ka :

(cliquez)

La participation de Solaris :

« J’ai décidé d’y aller le plus simplement, de la manière la plus brute. Mon crayon graphite était parfait pour ca. J’ai tenté aussi d’effacer le moins possible, juste pour enlever les lignes vraiment trop croches… J’ai laissé le reste tel qu’il est venu.

À chaque fois que je pensais au mot origines, je voyais des pierres tombales dans un cimetière. C’était étrange, j’ai attendu toute la semaine au cas où autre chose viendrait… mais non. Alors vendredi, j’ai accepté l’idée et j’ai commencé à visualiser mon dessin, comment représenter ca. Puis, est apparu dans ma tête le panier avec le bébé. J’ai compris par la suite la symbolique de mon dessin.

Mon cousin et moi disons parfois que “personne n’est né avant nous”. Nos parents ne nous ont laissé aucun héritage, monétaire, intellectuel, émotionnel, aucune connaissances, pas vraiment d’atout pour avancer dans la vie, etc. C’est comme si on venait de naitre, seul au monde et qu’on doive tout construire nous même, tout faire depuis le début. Je pense sincèrement que c’est ce qui est ressorti à travers ce dessin. Cette impression de souvent devoir changer de route, de tout recommencer (comme présentement) parce que je n’ai pas de guide, pas d’aide, pas de route à suivre. Tout est possible, mais comme on dit aussi “trop c’est comme pas assez”. D’un côté plus spirituel, je dirais que je ne ressens pas d’attache avec des coutumes, pas de racines païennes, ni d’endroit ou de mythologie qui me plaise plus qu’une autre. Je ne ressens pas d’origines ici, ou je n’ai pas encore trouvé. »

La participation d’Aline :

(cliquez)

Participation de Xael :

(cliquez)

La participation de Siduri :

« En découvrant le premier thème de ce cycle, « origines », je suis d’abord partie sur la piste de mes ancêtres. Les premiers jours, j’essayais de visualiser l’arbre généalogique que je souhaitais construire, un arbre qui aurait rendu compte de la complexité de mon histoire familiale, des souffrances individuelles et des périodes de chaos historiques qui se sont entrelacées au cours des années pour finalement parvenir à produire ce point d’interrogation pas toujours facile à vivre : Moi.

Eh oui. Se pencher sur sa généalogie, c’est bien souvent ressortir les marronniers des « Pourquoi ? » et des « Comment ? », se demander, une énième fois, « mais qu’est-ce que je fous là moi, dans tout ce [parfois] joyeux bordel ? ». Ma vie, nos vies, ne tiennent qu’à un fil. Un paysan rêveur traverse l’Europe pour aller planter ses racines dans une pseudo terre promise ; un jeune homme, dont la cavalière n’est pas venue danser, voit soudain rentrer cette demoiselle aux yeux brûlants sous le chapiteau ; un fou errant sonne à la porte de son employé, et c’est la fille de la maison qui lui ouvre. Il n’y a pas de hasards, il n’y a que des rendez-vous. Ce qui nous fait une belle jambe, lorsqu’on tient ce fil en main, ce fil qui nous relie d’un côté à nos Origines, qu’elles soient génétiques, sociales, culturelles, et qu’on peine à voir de l’autre côté où il nous emmène dans le vaste et effrayant labyrinthe de la Vie.

Ma grand-mère du haut de ses 90 ans, me disait récemment qu’elle était heureuse, au final, d’avoir traversé tout ce qu’elle avait traversée, car autrement elle ne m’aurait pas connue. Je suis restée sans voix pendant un moment. Porter un regard sur une existence tourmentée, marquée par le sang, l’exil et les larmes, l’envelopper de lumière au crépuscule de ses jours, en raison d’un lien dont elle n’aura pas eu conscience de la même simple potentialité pendant les 2/3 de sa vie … J’espère un jour avoir l’opportunité de donner à autrui une explication à son existence qui fasse autant de sens.

 Il n’y a qu’Une Origine à Toutes les Origines : l’Amour. Un fil rouge issu tout droit du chaos primordial, le seul auquel nous pouvons nous raccrocher, auquel nous devons nous raccrocher, même lorsqu’on croit n’être plus qu’un petit tas de cendres au fond d’un gouffre. Un fil rouge fait des doutes, des erreurs, des larmes et des joies, de tous ceux qui ont vécu avant nous, qui ont aimé avant nous… Et qui fait que nous sommes là destinés à offrir, bon gré mal gré, notre contribution d’Amour au Grand Oeuvre de l’Humanité. A condition bien sûr… De suivre le fil 🙂 In Perfect Love and Perfect Trust.« 

La participation d’Eulita :

(cliquez)

La participation de Valiel :

« Bon alors, j’ai un peu honte ce soir, mais je n’étais pas inspirée du tout, et je n’étais pas assez détendue pour me poser à ma table et expérimenter sur le papier. Du coup j’ai produit d’abord au brouillon, et j’ai senti que je n’aurais pas le courage de refaire le dessin, de tester les techniques pour rendre ce que je « voulais ». Le problème étant aussi que cette fois-ci je n’ai rien voulu ! Je n’ai pas voulu me questionner dans tous les sens, je n’ai pas voulu réfléchir. Alors forcément je ne suis pas allée loin. J’ai imaginé partir du centre à cause du mot « origine » mais surtout je voulais éradiquer la spirale que je me débrouille pour mettre dans tous mes dessins…. j’ai imaginé quels tracés je pourrais faire si j’avais la force de retenter des calligraphies comme la dernière fois. Et puis a émergé cette forme circulaire et son expansion autour, ou plutôt un flottement. Et puis un jeu de mobiles, comme des petites planètes.

Voici deux tentatives:
– L’une plus « sérieuse » où j’ai introduit la couleur de façon un peu plus travaillée, qui représentait ce que j’ai vu dans ma tête. Une sorte de cosmos (crayons couleurs + encre bleue).
– L’autre, une version plus proche de l’expérimentation, car si j’avais eu le courage j’aurais calligraphié à l’encre de chine et appliqué un peu de couleurs au crayon. J’aurais aimé travailler sur ce contraste, qui donne un côté « BD » d’ailleurs – ou qui le pourrait si on sait dessiner. Un sigle rapide au milieu qui mélange toutes les lettres, la « coquille », puis les lettres-planètes (encre noire standard, stylo plume standard, crayons couleur).

Voilà, je suis désolée du manque de qualité, mais je crois qu’accepter de se lancer aussi quand on n’a pas terminé, ou quand ça n’est pas esthétique, ça fait partie du jeu. Je veux jouer, alors voilà. »

La participation d’Althéa :

(cliquez)

La participation d’Aranna :

« Ma participation réalisée sur Photoshop parce que j’avais envie, et parce que c’était plus adapté à mon état
physique. L’origine : la forêt, un flot qui ressembleà la fois à la rune Inguz (et à l’ADN), la lune, la forme du yoni. En filigrane, un extrait de la charge de la déesse. L’origine, c’est quoi dans le fond ? L’origine de l’âme ? Du corps ? Notre ADN ? Sommes nous entravés par nos origines, notre hamingja ? La seule origine possible est-elle en nous, uniquement en nous et la continuité un prétexte ? »

La participation de Seasaidh :

« Voilà avec du retard ma participation. Comme The Owly Seeker est encore en gestation, je t’envoie la photo et le texte pour que tu mettes ça sur ton blog directement (Arcanae Mirror doit rester centré sur le tarot).
Je répondrais volontiers aux questions mais là comme ça, sur le coup, j’ai pas envie de décortiquer. J’apprécie juste ce qui est sorti du dedans. Je ferai un effort de rédaction et d’explication a posteriori. Avant dimanche prochain, promis. »

La participation de Skadi :

(cliquez)

Advertisements

20 réflexions sur “5e cycle, première semaine !

  1. Ah ben super si on peut attendre lundi, car je suis chez moi que aujourd’hui et demain matin, et je rentre à priori dimanche assez tard ! (oui, encore, je sais…. j’ai des vacances un peu trop actives en ce moment lol)

  2. Eh beh ! y’a pas a dire, c’est varié et inspirant ! Voici donc un petit topo sur le vif pour chacun…

    SOLARIS :
    Au début ca m’a surprise de voir des tombes ! Puis finalement, avec le berceau, j’ai pensé à la réincarnation. Il y a pour moi dans ton dessin l’idée qu’il n’y a pas d’origine, mais des origines dans le sens d’un éternel recommencement sans début ni fin.

    ALINE :
    J’ai l’impression d’etre à l’instant T où le grand magni-tout s’apprête à insuffler la vie dans des petites poupées de chiffon. Un peu à la manière de Pinocchio : confectionner avec amour, il ne leur reste plus qu’à devenir des êtres à part entière !

    XAEL :
    J’ai envie de l’appeler « le bouillon originel » ^^. J’ai l’impression de voir les eaux primordiales. Apres, au niveau des symboles calligraphiées, je sens que quelque chose m’échappe ! Cependant, j’ai l’impression de voir un lotus qui s’ouvre, comme la vie qui s’apprêterais a éclore.

    SIDURI :
    Hé ! Hé ! Alors avec les 40 symboles par image que tu nous mets, on pourrait passer des heures à commenter ! Je m’en arrêterais donc a ce qui me parle le plus, ce sera deja pas mal ^^. Ce qui m’a marquée en premier lieu, c’est ton chat (Alice au Pays des Merveilles lol). Je le perçois comme le Destin malicieux qui s’évertue à brouiller les pistes pour que les choses ne soient pas un long fleuve tranquille… Le fil rouge serait la vie, déjà tortueuse en elle-même, émanant de ce calice « originel ». C’est très fort de ne voir que les mains du personnage au bord du gouffre se raccrochant à la vie (fil rouge) avec tant d’efforts pour atteindre SON but ultime (étoile). Finalement je trouve que le cœur de ton dessin se trouve là, que le reste n’est que décors (même si on sent très bien que chaque élément a une symbolique importante).

    EULITA :
    C’est vraiment intéressant d’être parti sur l’idée de la préhistoire ! Finalement tu t’es plus penchée sur l’origine de l’humanité, le côté social de l’idée finalement ! Toutes ces mains réunies, je vois ca comme une communauté solidaire qui avance main dans la main vers un but commun ! J’ai envie de dire qui « regarde » (l’œil) dans la même direction…

    VALIEL :
    Ben moi vois tu, c’est ton expérimentation (2eme dessin) que je trouve le plus senti, certainement parce qu’il y a plus de spontanéité, et donc le sens est plus fort. As-tu regardé attentivement le centre de ton dessin, ce qui m’a frappé, c’est le « gribouillis » dans une bulle : j’ai tout de suite vu un embryon. Et les deux arcs de cercle autour, un peu comme la coque d’une noix ! Un embryon dans une graine…. Ce n’est quand même pas anodin ! Du coup les lettres dans leur cercle tout autour, ce sont peut être des répliques de ce modèle ? Une multiplication, une évolution…

  3. @ Siduri: waoh, ton interprétation des « Origines » est très personnelle et ton histoire m’a touchée! C’est beau et inspirant et j’aime la qualité de ton dessin. ^^
    Le sourire du chat m’a tout de suite fait penser au Chat de Cheshire dans Alice au Pays des Merveilles et le fil rouge m’a fait pensé au fil de la destinée (représentée par l’étoile). =)
    Quant au soleil et à la lune, j’avais pensé aux côtés sombres et lumineux de la vie de nos ancêtres et de nous-même, des bonnes et des mauvaises expériences qui fait notre « origine » d’aujourd’hui. =)

  4. Je commente mais certains ressentis sont difficiles à disséquer, si vous voyez ce que je veux dire 😛

    Ka :
    C’est là que j’ai découvert que l’on pouvait faire aussi de l’explicite 😀
    Le serpent des entrailles, j’y vois l’énergie, l’impulsion, du mordant… autant la kundalini que les forces chtoniennes de la déesse. Les cercles concentriques sont pour moi autant de cellules en mutation. J’aime beaucoup les couleurs, chaudes à souhait.
    Je ressentirai plus ici une énergie agressive (on parle aussi de l’agressivité positive parfois), une pulsion créative, un tantinet colérique (et affamé :P).

    Catherine :
    L’image ne m’a parlé mais la description montre une histoire assez personnelle, ce qui est compréhensible.

    Aline :
    Simple et efficace 😀
    Je crois que tout a été dit ^^

    Xael :
    Haha, le bouillon, c’est tout à fait ça Ka ! C’était l’idée qui m’est venue.
    Sauf, que cela concernait plus les émotions et les pensées mais c’est bien ce que j’avais en tête.

    Siduri :
    Très complexe et intéressant mais j’avoue ne pas trop avoir retrouver l’idée du lâcher-prise. J’aime assez le principe du lien entre la coupe et l’étoile ainsi que la lune et le soleil ayant chacun de l’autre (féminin-masculin, tant de choses à dire 😉 ). Sinon, l’arbre en lui-même tel que tu l’as représenté me semble illustrer de nombreuses idées liées à l’origine.

    Eulita :
    Un de mes préférés 🙂
    J’y vois des générations se superposer, laisser leur trace. Des identités se mélanger, se démarquer ou se fondre progressivement.

    Valiel :
    Bah oui, c’est un peu brouillon (mais moi, c’est guère mieux, hein :P) mais l’idée passe très bien. En tout cas, j’y retrouve une énergie qui s’expanse, se module. Les fluides se font sens et les idées se mettent en place.

    Althéa :
    Encore une fois simple mais efficace. Je trouve que le plus gros de l’intérêt se trouve dans la nuance de couleur entre noir et indigo, un peu comme un sceau cosmique, une coupe, le principe féminin libérant la vie ou s’apprêtant à la recevoir.
    Les traînés au pinceau donnent une sensation de mouvement, d’à venir. Très intéressant.

  5. C’est pour moi un peu hard de commenter, parce que c’est un sujet assez délicat à évoquer pour moi, d’où le texte assez bref. Je pense aussi, après coup, que c’est -outre quelques soucis de santé- une des raisons inconscientes pour lesquelles je l’ai fait sous Photoshop : pas envie de mettre de ma « substance » là-dedans parce que ca veut dire replonger dans un vaste foutoir merdique. Mon dessin est plutôt peace par rapport à l’ambiguité que ca suscite pour moi d’ailleurs. Et volontairement « désincarné ».

    Certains élements dans certains dessins d’ailleurs, me donnent juste envie de me soûler à la vodka avec du black metal à fond. Je m’abstiendrais de tous les commenter, parce que je pourrais être violente alors que vous n’êtes pas responsables de mes problèmes avec ce type de thématique.

    Je peux juste dire que celui d’Aline m’évoque un truc assez malsain en définitive : d’un côté l’aspect gentillet, mignon et « beau » de l’Union, la Réunion lumineuse, bien propre, très « It’s a small world » de Disney, de l’autre en fait, je vois un truc carrément malsain qui me fait péter les tripes : ils sont pendus, morts, et dépersonnalisés, reliés à un piège géant dont ni l’âme ni le corps ne sortent. [je re-précise : je n’ai RIEN contre vos dessins ou vous en particulier, je ne connais pas vos histoires personnelles qui doivent êter aussi variées et nuancées qu’il y a de gens sur terre, juste que c’est ce à quoi ca me fait penser, parce que ca vient se percuter à un vécu, à un nid à merde personnel].

    Je comprends très bien le dessin de Solaris (ou plutôt devrais-je dire que je comprend très bien ce qu’elle a exprimé dans son texte).
    Seasaidh, j’aime beaucoup les couleurs et les formes géométriques. Il y a un truc qui pulse, une indépendance, une volonté. Quand je l’ai vu, me suis dit « tiens, quelqu’un qui sort justement d’un piège et se protège, avec les bras tendus, tous les canaux ouverts, et les papattes racines pour pas se laisser déstabiliser par le reste. »

    Althéa :
    On dirait un nombril ton dessin. ^^ Omphalos.

    J’aime bien aussi le dessin de Siduri, même si je sais pas pourquoi, sûrement parce qu’on dirait une image-texte… même sans texte.

    En fait, quand on creuse, ca remue comme thème on dirait.

  6. Attention je n’ai pas lu vos écrits, je voulais dire ce que je ressentais sans être influencée. Je vous lirai ensuite :

    Ka : c’est peut-être mon passé de catholique qui fait ca, mais ca m’a fait pensé au jardin d’éden et au serpent, le méchant serpent de la connaissance d’où tout découle. Le début de plusieurs choses vient d’ailleurs de là, la connaissance. Ensuite, sa vigueur me rappelle la force de la vie. Les tons chauds amènent un côté énergique qui représentent une source vive. J’y vois bien l’origine de la vie.
    Et ton commentaire sur mon dessin est extra!!! J’avais pas vu ca, mais c’est vraiment très intéressant. Plusieurs origines, non pas une seule… ca me ressemble bien ca 

    Aline : Alors ca c’est mignon comme tout. Un arbre généalogique où chacun est relié. Je trouve ca doux, réconfortant, agréable, enfantin, naïf et charmant. Le cœur montre que l’origine des gens correspond à l’amour, sans amour pas d’enfant, sans amour pas de création non plus, que ce soit des œuvres ou des progénitures. Le jaune qui les entoure est pour moi une énergie, comme je disais pour le dessin de Ka. Une couleur qui brille, qui montre qu’il y a de la vie.

    Xael : Je sens le tourbillon et le pouvoir doux de l’eau. Comme si quelque chose mijotais, pouvais grandir dans cet aspect aqueux. Les symboles ou mots, viennent ajouter un côté plus distinct au dessin, un peu moins d’abstrait et d’émotion. Une identité apparait. Au centre, une sorte de fleur ou feuille, qui pourrait être l’origine de tout ca, ou au contraire, là où toute cette vie converge.

    Siduri : Il y a là l’arbre généalogique, mais aussi l’arbre de la vie. Un équilibre entre le jour et la nuit, qui est plus que parfait, chacun possédant une parcelle de l’autre (des flammes sur la lune et une lune dans le soleil). Je vois le chat comme le destin, celui qui se moque bien de ce qu’on pense, de ce qu’on souhaite. Nos désirs sont des créations dans l’univers avec lesquels il aime bien jouer. L’étoile et la coupe de vie sont reliées et il tient les ciseaux à côté… danger.

    Eulita : Je trouve ca très beau, inspirant. Ca me fait penser à toutes les nationalités qui existent sur terre. Comme si toutes les races étaient réunies au même endroit, la « main dans la main », en harmonie. Je pense voir un œil au centre, qui serait surtout observateur, il ne me semble pas juger, il regarde. Les teintes sont chaudes et me font penser à la famille, un lien de sang. Les spirales pourraient être des problèmes, questionnements… mais puisque tous sont unis, ils deviennent futiles, tout petits. Pour résumé, ca serait donc plusieurs origines, mais toute la même (humaine)

    Valiel : Il me semble voir là un univers, un décor spatial, où les lettres du mot origines parcourent le ciel. Comme si chacun venait de sa propre planète, ou comme si chacun avait le pouvoir de créer son propre univers, bien distinct des autres, mais habitant dans un même environnement (l’espace). Dans le premier dessin, il y aurait toi et deux personnes. Tu as construit ta bulle de protection, en laissant deux petites places pour entrer (peut-être pour ces deux personnes). Puis autour de vous tu as une autre bulle, bleu (couleur de protection) et violette qui rappelle la spiritualité. Dans le deuxième dessin, c’est comme si tu te définis toi parmi les autres, qui tu es, qui ils sont pour toi. Peut-être cette fois pas des gens, mais des parties de toi que tu tente d’intégrer, d’origines différentes, qui feront un tout final.

    Althéa : Dans l’abstrait de ce dessin je vois plutôt l’élan créatif, l’abandon, le lâcher prise et la liberté. Les deux pourraient être des sortes de O qui sont incomplets, donc le mot origines qui ici n’est pas formé définitivement. Comme s’il y avait encore de la place pour trouver une définition à ces origines. Je ressentais autre chose, mais ca ne me vient plus, lol

    Aranna : L’image du centre me rappelle autant le ventre de la mère que ses deux mains qui sont là pour nous protéger, nous permettre de grandir sous sa protection. Que ce soit notre mère de chair ou encore la terre mère. Le rouge au centre représente pour moi soit le sang qui permet de créer, soit un ancrage solide qui nous permet de rester solide. Les petits flocons me semblent être destinés à d’autres personnes autour. Comme des graines qui germeraient dans notre vie, des gens qui pourront être là, et soutenir celle boule de lumière qui est au centre et qui grandira. Pour moi la forêt derrière est le point d’origine et cette « mère » est la source de toutes les origines.

    Seasaidh : Ce dessin me donne une impression de rituel, de légèreté, de célébration païenne. Comme une sorte de petit personnage ou créature de la nature qui aurait du plaisir lors d’un sabbat. Il me fait penser aussi à une graine qui serait vivante, à un arbre personne, ou encore à un être qui relit tout : terre, créatures, astres. Un parfait équilibre qui représente l’univers dans toute sa variété.

  7. Quelques réflexions en vrac :

    Ka : ton dessin m’évoque les mythes des origines où le serpent est généralement un des acteurs principaux (Tiamat, Jormundgandr, le serpent de la Genèse, Python, etc.). Je songe aussi au cerveau dit « reptilien » de l’homme, aux pulsions primales et à l’inconscient… Bref, j’y lis un retour à tes énergies primordiales, peut-être pas encore complètement dompté [d’où l’agressivité du serpent ?], mais un vrai retour en tout cas.

    Catherine : ce que « j’aime lire » dans ton dessin, c’est que nos origines ne sont pas nécessairement liées à un patrimoine familial, sociétal… Ce bébé semble bien seul au milieu des tombes, mais c’est aussi une chance pour lui de se construire, de se créer SES propres origines. Et son berceau le protège quoiqu’il advienne 🙂

    Aline : adorable, et quelque part ça rejoint un peu la signification de mon dessin. Toutes les origines trouvent leur origine dans le Big Love symbolisé par ton coeur 🙂 J’adore !

    Xael : j’aime beaucoup le côté très doux et fluide de ton dessin, qui m’évoque l’océan primordial, où les sources auprès desquelles nous faisons des voeux, avant d’y laisser une offrande… Je ne sais pas trop quoi dire d’autres, mais ça me parle !

    Eulita : joli clin d’oeil à nos ancêtres préhistoriques, enfin c’est comme ça que je le vois ! Je n’avais pas du tout pensé à cette piste là pendant la semaine, et je suis ravie de voir quelqu’un qui l’a exploré, ça m’ouvre d’autres perspectives sur le thème. J’aurais presque envie de refaire un autre dessin :p

    Val’ : comme je te l’ai dit déjà, j’ai eu une vision similaire en faisant mes premiers traits de dessin. J’y vois un véritable retour à l’essentiel, à ce qui vient à peine d’émerger du chaos, qui n’est pas totalement organisé [la dispersion des lettres qui ne forment pas encore un mot… le Verbe créateur n’est pas encore totalement opé ^^] mais qui est déjà prometteur. Un embryon qui ne demande qu’à grandir …

    Althéa : wouah… Simple, efficace, essentiel. Une ronde, vers soi même, mais pas tout à fait un retour au départ … Comme la naissance d’une spirale. L’Origine des Origines.

    Aranna : très touchée par ta réalisation. La forme du yoni/calice, l’usage du bleu nocturne, les éléments végétaux, la lune, la charge… Un hymne à la Déesse, à Celle qui est l’Origine de toute chose et vers qui toute chose retourne à la fin… En quelques symboles tu as évoqué son immensité, sa magie, son amour et tout ce qui nous lie de manière inéluctable, à Son chaudron.

    Sea’ : il y a quelque chose de très puissant dans ton dessin. J’y lis une volonté de se dresser, de se nourrir de ses racines, de ses origines, pour laisser éclater sa personnalité dans tous ses aspects (équilibre de la croix sur le losange, symboles lunaires et solaires, une spirale en mouvement …) et la faire vivre pleinement, dans la joie et la réalisation de toutes ses aspirations (je note les petites feuilles qui poussent au bout des « bras » !). Je note aussi, je doute que ce soit un hasard, le fait que ton dessin ressemble au symbole de Tanit. J’y vois encore plus de force et de fierté, de foi et de courage. C’est beau !

  8. Pingback: Origine ( Chemins de Lumière semaine 1 ) « La cabane-boudoir de Skadi Bella

  9. Bonjour
    Je ne participe pas à la session mais je viens en passant admirer vos travaux. Sans commenter et sans bouder mon plaisir. Bravo à votre créativité.
    Une chose testée avec des amis : laisser son ressenti s’exprimer à partir d’une œuvre exposée (amateur ou professionnel). C’est très efficace. À faire avec des personnes avec qui l’on se sent en confiance.
    Bonne continuation ^^

  10. Merci pour ces commentaires instructifs 😉
    J’ajoute ceux que je n’avais pas encore fait :

    Aranna :
    J’aime beaucoup l’ensemble qui me parle.
    Effectivement, j’y retrouve le Yoni, la douceur d’une nuit en gestation, les paillettes et les mots qui se meuvent et s’articulent peu à peu, qui deviennent de plus en plus présent et s’inscrivent dans la réalité…
    J’ai un peu du mal à trouver le lien avec l’hamingja mais j’aime assez le symbole que tu as élaboré. Simple et efficace.

    Seassaidh :
    C’est amusant, sur le coup j’ai été moyen convaincu. Puis en laissant aller le mental et en portant une attention réceptive au dessin, je l’ai trouvé assez parlant. J’y vois bien sûr les racines, ensuite la densité (carré/losange), les possibles épanouissement avec des bras végétaux, l’énergie de la spirale et la force de l’intention, la réceptivité et la trinité féminine, l’Awen, les racines célestes, la confiance masculine, plus un tout qui baigne dans l’énergie, l’amour et la proximité aux étoiles…

    Skadi :
    Haha, j’ai bien aimé cette version du Yin Yang avec le Vegvisir et l’Aegishjalmur.
    Avec le yin-yang (j’aime bien le mouvement intérieur à chaque pôle), j’ai envie de dire que tout y est déjà 😛 Rien à ajouter… 😛
    Juste une question : pourquoi avoir mis en complémentarité ces deux symboles ? Penses-tu que leurs polarités sont différentes ?

  11. Avec du retard, mais chose promise…;
    Ouf, les créateurs sont nombreux et talentueux;;;;
    J’ai commenté sur les blogs directement pour ceux qui ont laissé le lien

    Solaris
    Ah , quelle évidence, à laquelle je n’avais pas pensé ! en fait, plus je regarde vos œuvres, plus je me dis que « origines » peut prendre mille visages, mais toujours reconnaissable.
    Nos origines dans nos ancêtres, quel bel hommage ! Bonne idée d’avoir gardé le crayon, çà me donne l’impression d’un film en noir et blanc, à la fois proche et lointain.
    Je dirais comme toi, on a toutes les origines, et aucune origine… Emouvant.

    Xael (je n’ai pas réussi à commenter sur ta page)
    Je te trouve bien dur avec toi même… Je trouve ce dessin très beau et très parlant, j’adore cet effet de tourbillon qu’il donne, à la fois source de vie, mais source de néant…. mélange de tout…
    Et puis ces petites touches de calligraphie, ah !!!

    Siduri
    Je suis restée sans voix, devant ton dessin, si curieux mais d’un style très appétissant, et en lisant tes explications, si riches. Tu as fait le tour, comme un cercle, une ronde bien formée… par un fil aérien… Très touchant…

    Valiel
    Ton dessin m’a plongée directement dans le cosmos, léger, déroutant, j’ai pris en pleine face cette « spirale » entraînante, ton style y était différent, très original.. J’aime beaucoup.

    Arana
    Dis donc, tu es douée avec photoshop ! j’avais aussi dans l’idée d’utiliser le numérique, parce que rendre certaine notion ou image qu’on a dans la tête est plus facile parfois que le dessin… Mais là, je dois dire, je suis bluffée. La forêt au cœur de tout, ce texte en filigrane… ce yoni d’une couleur sombre et vive… Il ressort vraiment une impression de mystère, liée à toute origine…

    Seasaid
    Intrigante ton œuvre…. J’y retrouve toutefois amour, lumière, racines, éléments et mouvements, et il me parle à travers ces symboles… Original… 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s