Projet 1 : la quête du haïku

J’en ai un peu parlé sur mon facebook, et ici à quelques reprises, mais je suis restée globalement discrète. Le projet d’écriture qui m’occupe actuellement est un recueil de haïkus.

J’ai remarqué que la frénésie du début s’est complètement calmée, j’ai laissé les autres projets de côté pour ne suivre que la piste des haïkus. C’est tout drôle, car cette quête se couple exactement avec ma vie personnelle, qui a besoin de « redescendre », de s’assoir, de contempler… la coïncidence est forte. Du coup plus de pression. Fini de dire que mes haïkus ne sont pas bons, qu’ils se répètent, de me demander si ce sont bien des haïkus, si je ne suis pas complètement à côté etc. J’écris, je vis le haïku, et puis c’est tout. Je dois en avoir un peu plus d’une trentaine dans mon carnet, je vais les passer en version informatique pour faire une première relecture, une sorte de panorama de ce que j’ai, et tenter de prendre un peu de recul. Mais c’est surtout l’expérience qui compte et qui est forte. Quand je suis assise là dans un parc, dans le métro, ou debout d’ailleurs, ou quand je rentre des courses, et que je saisis un instant. Je profite vraiment de ce ralentissement, de ce retour du zen dans ma vie ! Ah, la fameuse quête du zen qui me parlait il y a un an et que j’ai laissée tomber… quelle cruche. Et comme par hasard vous l’aurez vu, la calligraphie (autre pratique zen) aussi revient exactement en même temps.

Mais bref. Je prends mon temps pour lire, pour écrire, pour avancer, décanter… Je m’étais fixée un an intensif pour avoir beaucoup de matière, que ça soit comme ceci et pas comme cela… et puis finalement au diable ! Je suis un long fleuve tranquille. Le haïku viendra quand il vient, moi j’apprends à le vivre. Et à mon avis ce rythme là est beaucoup plus adapté. Tant pis si mon recueil me prend plutôt deux ans. Je voulais aussi au passage vous présenter les lectures, les sources de réflexion qui  me servent de base pour explorer cette pratique.

Ce que j’ai sous la main :

  • « Anthologie du poème court japonais » chez nrf
  • « L’art du haïku, pour une philosophie de l’instant », poche
  • Un epub de Basho, « traité du haïku », fourni par Aranna
  • Paul Claudel, « Cent phrases pour un éventail »

Mes pistes :

  • Barthes, « l’Empire des Signes » (à trouver)
  • Kerouac, « Le livre des haïkus » ! A voir en anglais si possible plutôt qu’une trad, mais je ne savais plus qu’il avait écrit des haïkus !
  • Du côté de mon adoré poète P.Jaccottet apparemment aussi
  • Peut-être une piste avec le magazine « Marco Polo »
  • Aller voir du côté de l’association française du haïku
  • « Tout sur le haïku » de Dominique Chipot
  • « Les pouvoirs du silence » de … Lane
  • Daniel Gabriels, haïjin français (ici notamment)
  • Les éditions Liroli
  • « Haïku-dô, la voie du haïku« , Dominique Chipot

Affaire à suivre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s