L’art ultime II, Fabienne Verdier

Autre artiste, pas tout à fait la même démarche. Plus d’écriture, uniquement la calligraphie gestuelle et libérée. Tableaux abstraits.

C’est embêtant car je ne retrouve pas de bonnes représentations, ou les plus percutantes. Mais son travail est monstrueux.

Publicités

3 réflexions sur “L’art ultime II, Fabienne Verdier

  1. As tu lu son livre parcours « passagère du silence » ?
    J’ai beaucoup aimé. C’est vraiment à découvrir. Elle y raconte son parcours en Chine vers l’apprentissage de la calligraphie avec les grands maîtres chinois dans une chine communiste. C’est assez parlant.

    • Non j’ai commencé par le SUBLIME entretien avec Charles Juliet et Verdier… la faire parler de son art…. mais j’ai également « passagère » qui a été feuilleté mais jamais lu en entier encore 😉 C’est sous ma monstrueuse pile à lire…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s